des ailes du feu des murmures # 1 Karine Granger

des ailes du feu des murmures # 1


Photos

J’ai réalisé pour Le Centre Communal d’Action sociale de La Grand Combe des Portraits de femmes.
Les photographies ont été exposées en Mars 2012 pour la Journée internationale du Droit des femmes.

A chacune un objet, un vêtement, une image où s’accroche le souvenir, où se construit l’avenir, et le fil d’un récit.
Ensemble , le temps d'un portrait, nous avons organisé les objets, une fiction intemporelle, et le terrain d'un imaginaire personnel.

La Grand’Combe, ancien territoire minier est vu désormais comme le pays noir.
Il y a des lieux qui ont une puissance de caractère, une puissance de vie parce qu’ils ont vécu.
Ils sont les fossiles oubliés d’un désir permanent de vie qui invite l’étrange à venir.

des ailes du feu des murmures #1

Proposé comme une carte blanche par le Centre d'Action communal de La Grand'Combe, _des ailes du feu des murmures # est issu d’une balade poétique commencée en 2014.

J’ai rencontré Marceline Ribouillault, danseuse et trapéziste, en la photographiant en 2012.
Entre nos conversations, une forme de poésie et d’émotion est venue border nos temps de rencontres.
Nous avons ponctué ces moments d’instants photographiques, nourrissant l’une et l’autre notre imaginaire, notre regard, notre corps, en éveil de ce que ce travail pouvait nous offrir d’ombres et de lumières.

Suite à une résidence de quatre mois au Collège La Galaberte de St Hippolyte du Fort , mon travail photographique s'est étendu à une collaboration avec le Musée du vers à Soie de la ville et un autre site riche du passé ouvrier des filatures.

Les traces laissées par d’autres dans les lieux traversés, les mots qui raisonnent et racontent, les voix, les objets chargés d'histoires, sont les points d'appui de ce travail photographique et d'associations d'images que je nomme_des ailes du feu des murmures #

Ce travail a été réalisé grâce au soutien financier de La Commune de La Grand’Combe, la Caisse d’Allocation familiale du Gard, le Conseil Général du Gard et la Direction départementale de la Cohésion sociale, et un remerciement au Musée du Mineur de La Grand' Combe pour ses visites et l'autorisation des prises de vues d’objets.

La résidence d'Artiste a été financé par le Conseil départemental du Gard et un remerciement au Musée du vers à Soie qui m'a autorisé les prises de vues d'objet.
Top