vestiges, Nîmes, Regard sur la ville-2010 Karine Granger

vestiges, Nîmes, Regard sur la ville-2010


Diaporama Photos

Nîmes, Regard sur la ville

Je suis entrée dans cette ville...

« Je suis entrée dans cette ville comme en étrangère. Comme on entre dans un monde, comme on décide de le photographier, de s'y perdre et de l'organiser. J'y ai cherché des signes à ma manière. J'ai décidé d'un lieu comme un point de départ, premier point d'émotions et de curiosités. Je suis entrée dans ce grenier comme on visite un musée, des animaux féroces aux poils de poussières, des bocaux de formol et la présence d'une gardienne. J'ai visité les Arènes.
J' ai cherché le sang sous le sable et joué des silhouettes aux arcades. Comme on piste une bête, j'ai erré dans ce lieu. Je suis allée voir l'eau qui coule, dont on parle, qui envahit les corps et fait peur aux personnes. J'ai trouvé au fond du jardin un petit bout d'humain, un petit bout de mort. Instant manqué. Étalé presque rien sous l'édifice d'une Histoire, des statues de pierres et des mots pour faire rire. J'ai fui finalement le commerce des hommes et les cris de la foule. Pas de Feria pour moi. J'ai poursuivi cet arbre en haut de ce jardin, les pieds dans l'eau j'ai trouvé le repos. Quand enfin je suis redescendue, je me suis prise au jeu de ces chevaux de marbre et je t'ai vu, toi, la bête apeurée mais sans issue tu n'avais pas le choix. Et la fierté des spectateurs m'a fait comprendre l'histoire. Je suis partie, rejoindre cette danse, revêtir cette robe, endosser le costume, claquer des talons et jouer de mes mains. Dans ces vitres, je t'ai vu mon miroir, mon reflet d'une complexité à jamais jugée. »

2010 -Travail réalisé pour le groupe de recherche « Regard sur le ville » NEGPOS, Nîmes.

Top